Genjitsushugisha no Oukokukaizouki

Traduit par la team : Novel de Glace
Appuyer sur l'écran une seconde pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.
<>
A- A A+

Tome 4 Chapitre 31 – Une histoire concernant l'utilisation de crevettes comme appât pour attraper une dorade, mais au lieu attrape un requin ①


— Tard dans le 11e mois de l’année 1546 du Calendrier Continental — Capitale Royale, Parnam

Cela faisait près d’un mois que la guerre avec Amidonia avait pris fin.

En ce jour où nous avions commencé à sentir l’arrivée de l’hiver, j’étais dans la pièce avec le Joyau de Diffusion de la Voix, face à un simple récepteur avec l’image d’une certaine personne projetée dessus.

Ma partenaire de discussion était une unique femme. Sa silhouette bien équilibrée était enveloppée dans une robe d’un blanc pure, et ses cheveux blonds ondulés étaient magnifiques.

Je connaissais sa jeune sœur, mais elle avait laissé une impression très différente sur moi. Alors qu’il y avait une ressemblance dans les contours de leurs visages, quand cette femme clignait des yeux, il y avait quelque chose d’enfantin dans ses grands yeux, la faisant paraître comme la plus jeune des deux sœurs. Même si on m’avait dit qu’elle était censée avoir un an de plus que moi. Elle était une très belle personne.

Je pensais ça, ayant été entouré par Liscia, Aisha et Juna, qui étaient toutes belles à leur manière. J’avais développé une perspicacité quand à ce genre de chose, mais d’un seul coup d’œil, j’avais été frappé par la beauté de cette femme.

La beauté avait ouvert sa bouche. « Salutations, Sire Souma. Je suis Maria Euphoria. »

Elle était impératrice de l’Empire Gran Chaos.

« Salutations à vous aussi, Madame Maria », dis-je. « Je suis Souma Kazuya. »

Les chefs des plus grandes nations de l’Ouest et de l’Est se réunissaient pour la première fois. Normalement, ce serait un moment pour les poignées de main, mais ce n’était pas possible à travers l’écran de Joyau de Diffusion de la Voix.

« C’est un plaisir de vous rencontrer comme ça, Madame Maria, » dis-je formellement. « J’ai toujours voulu pouvoir vous parler depuis si longuement. »

« Je ressens la même chose », avait-elle dit. « Nous avons entendu parler de votre grande capacité ici aussi dans l’Empire. »

« Ce n’est pas ma capacité… Je suis simplement aidé par mes subalternes talentueux, » dis-je.

« C’est très humble de votre part, mais les serviteurs talentueux se rassemblent sous un grand règne, » répondit-elle.

Nous avions gardé le discours poli pendant un certain temps. Tout en ne discutant de rien d’important, j’avais essayé de me faire une idée de Maria. Mais son visage souriant était une chose emplie d’une innocence enfantine, si brillante que je me sentais presque coupable d’essayer d’y lire quelque chose. Cependant, en même temps, je pensais aussi ceci. Il n’y avait aucune chance qu’une fille qui était pure et innocente puisse gouverner un vaste empire.

« Puis-je poser une question, Sire Souma ? » demanda Maria.

« Quelle est-elle ? » demandai-je.

« Que pensez-vous de ce qui s’est passé à Amidonia au cours du dernier mois ? » demanda Maria.

Les yeux de Maria se plissèrent alors qu’elle disait ça. Ce seul fait était suffisant pour changer complètement l’aura présente autour d’elle. Elle semblait sourire, mais malgré cela, elle avait l’air en colère.

Ce n’était pas que je puisse la blâmer. Du point de vue de l’Empire, ce que j’avais fait était proche d’une trahison.

« Quand Jeanne m’a remis son rapport sur les négociations, je pensais que nous avions trouvé un allié fiable dans l’Est, » déclara Maria. « Est-ce que je me suis trompée ? »

« ... Non, » répondis-je. « Nous nous considérons toujours comme des amis jurés de l’Empire. Cela peut sembler une excuse, mais ce résultat était inattendu pour nous aussi. »

« Voulez-vous dire que ce n’était pas arrangé par le royaume ? » demanda-t-elle.

J’avais hoché la tête et je m’étais gratté ma tête. « Je ne nierai pas que je complotais quelque chose, mais je n’ai jamais eu l’intention d’aller aussi loin. Honnêtement, c’est devenu un mal de tête continu pour moi. »

La colère de Maria semblait se calmer, pour le moment au moins. « Pouvez-vous l’expliquer en détail pour moi ? »

« Bien sûr, » dis-je. « Selon nos agents dans la principauté... »

 

☆☆☆
Traduit par la team : Novel de Glace
<>