The Divine Elements

Traduit par la team : SikGirl
Appuyer sur l'écran une seconde pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.
<>
A- A A+

Tome 1 Chapitre 40 – Le bourreau aux yeux violets


Calron espérait que Tarth avait appris la leçon, sinon la prochaine fois, il ne serait pas aussi indulgent avec le garçon aux cheveux blonds.

Il était gratifiant de pouvoir enfin agir sur ses sentiments, plutôt que de supprimer ses émotions dans la crainte que d’autres ne découvrent son secret. Calron était éternellement reconnaissant envers son Maître, de lui avoir donné la force de l’héritage du sang.

Bien que l’Éclair Azur soit une puissance dominatrice, elle attirait trop l’attention et, à moins que Calron ne tue tous les témoins qui assistaient à ses combats, l’existence d’un tel élément ne ferait que lui causer d’immenses problèmes à l’avenir.

Calron ne savait toujours pas ce qu’il pensait de tuer les autres. Il savait qu’il devrait tuer à l’avenir, mais il préférerait ne pas le faire à moins qu’il n’y ait pas d’autres choix.

Sans que Calron ne le sache, ses batailles et ses combats récents étaient déjà en train de modeler son esprit pour qu’il devienne plus aigu et plus féroce, alors qu’il commençait à ne plus s’opposer à tuer.

De très bonne humeur, Calron siffla l’air qu’il avait entendu d’un marchand qui passait dans le village.

Bien que Calron n’ait pas sifflé depuis longtemps, surtout après la mort de son père, c’était l’une des rares choses qu’il avait appréciées dans la vie.

Les enfants du village n’étaient pas toujours gentils avec lui, et ils n’avaient pas vraiment essayé de se lier d’amitié avec lui non plus.

Le poids d’être le fils d’un cultivateur de la foudre était gravée sur Calron, et avaient fait que les autres enfants restaient loin de lui.

Face à cet isolement, Calron passait son temps à errer dans le village et à parler aux personnes âgées.

Les vieux commerçants ne le regardaient jamais d’un air menaçant ou ne le traitaient pas comme de la terre. Calron aidait toujours dans les magasins, s’occupant de faire les courses et de nettoyer les lieux, et en retour, les commerçants lui donnaient parfois de petites friandises à manger ou lui racontaient des histoires sur les légendes du passé.

De toutes les légendes, la préférée de Calron concernait le bourreau aux yeux violets !

Personne ne savait d’où venait cet étranger, mais il était connu pour parcourir tout le continent d’Agatha alors qu’il vainquait les bêtes magiques dans les terres humaines.

Il était dit que dans le passé, les humains étaient effectivement asservis par les bêtes !

Ils avaient traités comme du bétail pour que les bêtes fassent des festins ! Beaucoup de villes avaient été dépassées par les bêtes en raison de leur plus grand nombre et les souvenirs de leurs ancêtres. Contrairement aux humains, certaines bêtes magiques avaient la capacité d’hériter des souvenirs de leurs ancêtres, qui comprenaient diverses techniques de culture !

À cette époque, les humains n’avaient que la plus simple des techniques de culture et contre l’assaut des bêtes supérieures ils furent misérablement vaincus.

Seules quelques rares villes étaient restées sous le contrôle des humains, car la grande majorité des terres avaient été rapidement conquises par les Bêtes de la Bête!

Dirigeant Bestial était un titre donné à n’importe quelle bête magique qui atteignait le stade céleste ou plus! Avec de nombreuses villes sous le contrôle d’un seul Dirigeant Bestial, on pouvait comprendre le terrifiant pouvoir que les bêtes avaient à l’époque.

Vivant dans la peur tous les jours, les humains se battaient désespérément contre les bêtes magique dans des batailles difficiles qu’ils savaient perdu. Le seul chemin qui leur était ouvert était, soit une vie d’esclavage, soit une horrible mort!

Au milieu de cette agonie et désespoir, un rayon de salut était soudainement apparu devant les humains!

Un homme à capuchon mystérieux intervint dans l’une des batailles que les humains étaient sur le point de perdre et massacra à lui seul toute l’armée des bêtes avec leur chef!

L’homme encapuchonné quitta immédiatement cette première bataille après la victoire et quelques jours plus tard, d’innombrables histoires d’un homme mystérieux massacrant sans effort les bêtes de tout le continent!

Une seule description de cet homme mystérieux fût sauvegardé dans l’histoire, en plein combat, la capuche de cet homme tomba et son visage fût révélé.

Un soldat blessé à proximité grava cette image dans son cœur, il raconta plus tard se qu’il avait vu à son bataillon.

Selon l’histoire du soldat, l’homme mystérieux avait toute sa mâchoire inférieure couverte d’un voile, mais ce fût ses yeux qui avaient complètement captivé l’esprit du soldat blessé!

Brûlant d’une lueur céleste, les yeux violets de l’homme mystérieux portaient sur le soldat alors que son cœur tremblait sous la pression de ces yeux transperçant l’âme.

Les yeux violets perçants de l’homme encapuchonné brillaient avec une intensité féroce alors qu’il détournait son attention du soldat et massacrait impitoyablement les nombreuses bêtes! La scène de l’homme tuant les bêtes alors que ses yeux brillaient d’une couleur violette surnaturelle lui valut le nom de Bourreau aux yeux violets.

Même le Dirigeant Bestial n’avait duré que quelques secondes de plus que les bêtes normales contre ce bourreau!

Un pouvoir qui pourrait abattre un expert de la scène céleste aussi facilement que de décapiter un cochon, ainsi que briser l’esprit des humains à proximité!

Pourraient-ils avoir le même pouvoir que cet homme?

En quelques mois, la population des bêtes magique avait été décimée, et ne restant plus qu’ une poignée de bêtes, elles s’enfuyaient frénétiquement vers les autres continents ou les montagnes voisines.

L’homme encapuchonné se dirigea alors vers la capitale principale des terres humaines, et remit une série de parchemins aux gens qui y vivaient. Il a dit que les rouleaux étaient des techniques de culture différentes et que les humains devront compter sur eux-mêmes à l’avenir si les bêtes attaquaient.

Après avoir dit ces mots, l’homme encapuchonné disparu soudainement!

Jusqu’à ce jour, personne ne connaissait son nom et même les histoires sur le Bourreau aux yeux violets étaient douteuses, car la plupart croyaient qu’il s’agissait d’histoires racontées par des soldats ayant un peu trop bu sur le champ de bataille. Cependant, la vérité sur le sujet ne sera jamais connue.

Néanmoins, Calron ne se souciait pas de savoir si la légende du Bourreau aux yeux violets était vraie ou pas, il voulait simplement sculpter son propre destin comme l’homme encapuchonné!

Briser son destin d’être faible!

Briser son destin de servitude!

Briser son destin de solitude!

Cela faisait longtemps que Calron n’avait pas repensé à ces jours-là et il s’arrêta brusquement devant sa cabane alors qu’il se remémorait sa vie d’avant.

Avec un sourire triste, Calron entra lentement dans sa chambre.

………………

Après un nettoyage rapide, Calron s’assit immédiatement sur le tapis dans une position méditative et activa la deuxième étape de la technique de respiration de l’Oiseau de Tonnerre !

“Hmm, j’y suis presque …’’, Calron marmonnât, et une énorme quantité d’essence fût lentement absorbée dans son corps.

Pendant ce temps, dans le noyau de Calron, une scène étrange commença à se dérouler.

Des éclairs bleus étaient de nouveau apparus autour du noyau et raffinaient sans cesse l’essence qu’il absorbait en goutte d’essence et entrait dans le bassin liquide du noyau élémentaire!

Les gouttes couleur or-azur bouillonnaient alors que l’essence environnante fluctuait follement autour de Calron!

Un léger bruit de tonnerre retentit dans la pièce tandis que des éclairs dorés crépitaient autour de la peau de Calron.

« Ça commence! », Calron s’exclama de joie en voyant les changements dans son noyau!

Des torrents d’essence électrique s’élevaient au-dessus de Calron alors qu’ils étaient rapidement absorbés dans son corps. En quelques secondes, la nouvelle essence fût complètement raffinée en le liquide d’or-azur et Calron estima qu’il avait atteint sa limite, une explosion réverbéra dans toute la pièce!

BOOOOM!

Un coup de vent fût expulsé de la pièce alors que la poussière sur le sol suivait le souffle de l’air, provoquant la formation d’un nuage de fumée autour de la cabane de Calron.

Avec une série de toux, Calron chassa la fumée de sa chambre et laissa échapper un grand sourire.

« Impressionnant! Je suis finalement entré au quatrième rang! Avec cela, je devrais maintenant pouvoir lutter contre Chax juste avec mon physique! J’étais désavantagé la dernière fois, mais qu’il essaye de me battre à nouveau! Hehe … « 

Alors que Calron se parlait avec enthousiasme, un serviteur proche se contenta de le regarder.

Ce que Calron n’avait pas remarqué, c’était qu’il était complètement couvert de poussière et qu’il mettait inconsciemment ses poings en l’air.

Le serviteur était en train de balayer le couloir quand il vit un courant d’air qui sortait de la hutte couverte de poussière et Calron hurlait avec enthousiasme et jetait ses poings en l’air.

Le serviteur ne savait pas s’il devait être en colère contre le garçon pour avoir sali l’endroit qu’il venait de nettoyer, ou se moquer des sottises stupides de l’enfant.

Remarquant que quelqu’un le dévisageait, Calron se retourna brusquement jusqu’à ce qu’il trouve un serviteur debout avec un balai. Reprenant rapidement son sang-froid, Calron se dirigea vers le serviteur en faisant un signe de politesse.

« Monsieur, je pense qu’il y a un peu de poussière près de là. Je vous remercie pour votre travail acharné! » (LOL il met de la poussière partout et il dit cela au serviteur XD)

Avant que le serviteur puisse répondre, Calron commença brusquement à marcher vers le bâtiment de la Fondation.

Pendant ce temps, le serviteur éclata de rire, il voyait le garçon s’éloigner alors qu’il était encore couvert d’une couche de poussière! Le garçon n’avait même pas réalisé son apparence comique, il continua inconsciemment à marcher.

« Parfois, la vie d’une personne est juste destinée à être bête … », le domestique murmura en laissant échapper un petit rire.

Traduit par la team : SikGirl
<>