Tsuki ga Michibiku Isekai Douchuu

Traduit par la team : Nyan-Team
Appuyer sur l'écran une seconde pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.
<>
A- A A+

Tome 3 Chapitre 140 – Amélia

Vérifié par Ghost et KTA 007
Traduit par Quesako


“Amélia, je vais aller là-bas pour fournir des soins médicaux aux chevaliers blessés. Il n’y a pas besoin de vous surmener. À mon retour, je ferai quelque chose à son sujet. Mio-dono, je les laisse à tes soins pendant quelque temps.” (Shiki)

“Okay. Waka-sama t’a appelé, alors dépêche-toi. Pas besoin de s’inquiéter pour ici-desu wa.” (Mio)

Shiki-san, qui était à l’arrière, m’a parlé.

Je peux dire qu’il a été attentionné à notre égard parce que nous avions des difficultés contre l’existence qui a été autrefois Ilumgand.

Mais en même temps, mon estomac me torture, c’est dû au fait que je ne peux pas répondre à ses attentes.

… Mes relations avec Ilumgand n’ont plus aucune importance maintenant.

Même si c’est un peu la cause de ma retenue involontaire dans ce combat.

Après tout, les mouvements de tout le monde ne sont pas bons non plus.

Si nous avions fait la même chose pendant nos classes habituelles, ceci aurait entraîné l’arrêt du simulacre de combat et nous nous ferions sermonnés.

Parce que l’adversaire actuel, auquel nous sommes confrontés, n’était pas un simple mamono, mais un étudiant qui a fréquenté la même école que nous et qui a été transformé. Peu importe comment j’essayais, il est difficile de le combattre à fond.

J’hésitais à le tuer et même quand nous essayons de l’interpeller pour le faire revenir à la raison, nous recevons aucune réponse décente.

En ayant visé un endroit où sa vie ne serait pas en danger, nous avions réussi à détacher ces bras.

Mais on dirait que la douleur n’avait aucun effet sur lui.

Son cri, qui a relâché à ce moment-là, était sans doute dû à la colère, mais il a rapidement régénéré ses bras et le combat a repris.

Si Misura n’avait pas avancé à ce moment-là, nous aurions été engloutis par cette situation et déchiré en morceaux comme l’ont été les manteaux violets.

Je n’ai aucun mot pour exprimer ma gratitude envers lui.

Ce qui est ‘mortifiant’, c’est que l’actuel Ilumgand est plus fort que nous.

Ce n’est pas une évaluation de lui en tant qu’Hyumain, mais en la chose désignée sous le nom de ‘variant’ par Shiki.

Je peux sentir une certaine émotion grandir au fond de moi.

Il y a une partie de moi qui veux laisser mes émotions prendre le contrôle et le frapper. Mais c’est quelque chose que je bloque à tout prix.

Après tout, cela risque de provoquer la destruction de notre groupe.

En tout premier lieu, je ne peux pas me permettre de montrer un tel côté pathétique à cette personne, non, je ne veux le montrer à personne.

C’est la raison pour laquelle le meilleur choix serait d’attendre le retour de Shiki-san.

Celle qui restait ici, Mio-san, ne montrait aucun signe de vouloir nous prêter assistance et c’était comme si elle nous disait de nous débrouiller avec les instructions qu’elle a données jusqu’à maintenant.

Elle est très différente de Shiki-san.

La nature des attaques d’Ilumgand, son immunité à tous les éléments magiques, sauf un, et son point vital. Elle nous a déjà dit plusieurs de ces choses importantes pour combattre Ilumgand.

Lorsque nous avons posé des questions, elle nous a répondu. Quand nous avions tort, elle nous donnait des conseils.

Le corps armé de combattant dont l’académie se vantait (ceux qui sont venus faisaient partie du groupe des magiciens), les manteaux violets…

C’est vrai. Même si c’était la première fois que l’on se battait contre ce variant, le corps armé le plus fort de la ville a été facilement vaincu.

La raison pour laquelle nous étions plus ou moins capables de combattre contre un tel ennemi, c’est parce que nous avions les soins de Shiki-san, les conseils de Mio, l’équipement de sensei et la bénédiction de la Déesse. Non, c’est pratiquement les seules raisons pour laquelle nous pouvons lui résister.

En d’autres mots, nous avons été renforcés dans tous les domaines et nous sommes actuellement dans cette position.

Si nous nous étions battu en doutant de nous, sans des soins et un équipement standard, nous serions tombés depuis longtemps.

Nous avons été entraînés chaque jour pour combler cette différence de force avec notre travail d’équipe et pourtant, nous sommes toujours pathétiques.

“Bon sang !!! Il venait juste de tomber.” (Jin)

Jin est gentil.

Il évite le point vital et essaie toujours de neutraliser Ilumgand.

Il pense encore à lui comme notre senpai.

Le style, qu’il utilise actuellement pour se frayer un chemin dans sa défense, est celui à deux épées.

Le battre avant d’être vaincu.

C’est le style de combat que Jin visait.

Et pourtant, il lui manquait l’énergie inébranlable qu’il avait habituellement qui engloutissait même les attaques de ses adversaires.

Contre un opposant qui avait une forte capacité de régénération, c’était un style de combat émoussé qui ne servait pas à grand-chose.

La chose, qui a été autrefois Ilumgand, va certainement venir dans l’intention de nous tuer, alors ça empirait les choses.

“Je ne suis pas bon avec l’élément magique de feu, vous savez !” (Izumo)

En ayant dit cela, Izumo donnait l’impression qu’il souffrait à chaque lancement d’incantation.

En utilisant l’élément magique de vent, il entravait les mouvements de ses ennemis et les privait de leurs visions et tout en continuant à se déplacer à grande vitesse, il lançait un déluge de sorts.

La tactique de combat qu’il utilisait en temps normal n’était pas au rendez-vous dans ce combat.

Les incantations de vent, qui se rapprochaient de cette chose, étaient toutes dispersées.

À la place d’appeler ça une résistance, c’était plus une annulation.

Même quand il les lançait à courte distance, la puissance de ses sorts d’éléments magiques du feu n’était pas suffisante et ceci ne démontrait pas beaucoup d’effet.

C’est la raison pour laquelle il est allé en arrière et qu’il ne bougeait plus, pour compenser ça, il se concentrait que dans l’unique but d’augmenter la puissance de ses attaques magiques, même si ce n’était qu’un peu.

En outre, puisqu’il tirait rapidement une succession de sorts avec un élément magique avec lequel il avait peu d’affinité, son mana diminuait rapidement.

Après tout, Izumo n’avait pas une quantité de mana lui permettant de tenir sur de longs combats, alors on ne pouvait rien y faire.

“Pas encore ! Je peux toujours l’arrêter !!!” (Misura)

Seule Misura, qui se tenait en première ligne et stoppait les attaques, avait suffisamment de volonté.

Si contrairement à son souhait, sa magie de guérison venait à manquer, le danger, auquel il fait face, augmentera en un instant.

De juste arrêter les attaques et nous en soulager était assez dangereux.

Il était la ligne nous séparant du danger, sans lui, tout le monde se serait effondré.

“C’est sans fin avec ce type !” (Daena)

“Il donne la priorité aux attaques qui visent à en finir avec lui ! C’est fatiguant !!!” (Yuno)

Daena et Yuno ont utilisé leurs vitesses et des feintes pour attaquer.

Mais leur endurance a déjà atteint leur limite depuis un bout de temps. Par ailleurs, se transformer en un monstre l’a rendu moins intelligent, mais en échange, son intuition s’est affûtée. Il ne nous a pas laissé placer de coups décisifs.

Évidemment, le style de combat privilégiant la vitesse ne correspondait pas aux batailles à long terme.

Il vaudrait peut-être mieux pour Yuno de reculer et d’attaquer avec son arc.

Si ces deux-là étaient frappés à un moment où ils étaient à court d’énergie, ça serait fatal.

Sefuto aruosute eda kurai” (Sif)

Sif faisait une puissante incantation d’élément magique de feu.

C’était elle qui a été en mesure de lancer les attaques les plus efficaces contre Ilumgand.

Elle était également l’un des deux piliers psychologiques avec Misura.

En d’autres termes, si nous n’utilisions pas correctement notre mana, nous n’aurions aucune chance de gagner.

C’est vrai.

Si nous voulons gagner ce combat de nous-mêmes sans aucune assistance… “L’incapacité” est déjà impossible.

Nous n’avons pas d’autre choix que de lancer des attaques sur son point vital avec l’intention de le tuer.

Normalement, Jin serait celui qui élaborait un plan et nous organiserait, mais on peut difficilement s’attendre à ça dans son état d’esprit actuel.

Même s’il a beaucoup dénigré senpai, il n’y a aucun doute qu’il essaye de le sauver.

C’est la grande force de Jin et en même temps, son plus grand point faible.

Peut-être qu’il changera avec le temps qu’il lui reste à passer à l’académie… Non, il ne changera probablement pas.

Un petit sourire est inconsciemment apparue sur mon visage.

Dans ma tête, j’avais déjà un plan.

J’y ai pensé de nombreuses fois et je suis arrivée à la même conclusion.

Si nous y allons avec l’intention de le tuer, nous pouvons encore le faire.

Nous devrions pouvoir le faire.

… Il n’y a aucune raison d’hésiter. Il est préférable de s’en inquiéter maintenant et d’en finir avant qu’il ne soit trop tard pour le faire.

‘Ils peuvent nous soigner, donc ce n’est pas grave si nous perdons.’ Je ne veux pas quelque chose comme ça.

En plus, perdre contre ce fou furieux d’Ilumgand… Je ne veux pas définitivement pas ça.

Je ne voulais pas être impliquée avec lui, et pourtant, il a continué à s’embrouiller avec moi et tous les autres.

Et ensuite, il est devenu ainsi…

Un son aigu a retentit.

C’était le bruit de l’épée de Jin qui a percuté l’épée bâtarde qui a été absorbée par la main droite d’Ilumgand.

Dans une lutte de force, Jin aurait été repoussée.

Jin connaissait probablement le résultat, donc avant que cela n’arrive, il a profité du choc de l’attaque pour bondir en arrière. Pour amoindrir les dégâts, même si ce n’était qu’un peu.

Ilumgand n’a pas couru après Jin.

À sa place, il a ouvert grand la bouche et s’efforçait de rassembler le mana environnant avec son étrange méthode.

C’était la première fois que je le voyais faire ça.

En un instant, une désagréable sensation a agressé mon esprit.

Ah.

Se pourrait-il !

“Tout le monde, barrière ! Un rugissement arrive !!!” (Amélia)

J’ai subitement crié et j’ai créé une barrière pour couvrir l’arrière-garde.

Mon champ d’action n’est pas suffisant pour atteindre l’avant-garde !

Je me suis soudainement rappelé avoir été immobilisée par un Dragon mineur, alors j’ai été en mesure de placer inconsciemment la barrière que j’ai imaginée contre ce hurlement.

Parce que cela a été un grand traumatise pour moi.

Même si je savais que ça réduisait mes options, j’ai quand même fait en sorte de pouvoir créer une barrière à tout moment, d’une manière inattendue, ceci a été utile.

Et comme je le pensais, un rugissement qui avait un effet intégré dedans a résonné jusqu’au plus profond de mon corps et nous a assailli.

Apparemment, c’était le même qu’avec le Dragon, domination. Comme paralysé, les mouvements de Jin, Daena et Yuno se sont arrêtés.

Au moment où j’ai vu cette scène, la petite hésitation qui restait en moi… a disparu.

Peut-être que c’était une technique qui laissait un contre-coup, Ilumgand ne bougeait toujours pas.

Je suis différente de Jin.

Au lieu de perdre mes compagnons, je préfère le tuer.

“… Sif, pouvez-vous mettre ce sort dans ma flèche ? Je suis désolé de vous le demander de faire quelque chose en laquelle vous n’êtes pas douée.” (Amélia)

“Hein ? C’est impossible. Ce n’est seulement à cause du fait que je ne suis pas douée avec ça, le sort est déjà complété, vous savez ? Cela se pourrait-il que vous parliez de la technique Shiki-san nous a montré une fois ? Si je le fais de manière inconsidérée, ça ne durerait même pas 10 secondes avant d’exploser. C’était seulement possible parce que c’était Shiki-san.” (Sif)

“10 secondes hein ? Pas de problème. Izumo ! Vous pouvez toujours bouger, n’est-ce pas ?!” (Amélia)

“Euhhh, en quelque sorte. Merci pour la barrière. Est-ce qu’on peut considérer cela comme une carte maîtresse ? Cela m’a rappelé la maison de grand-mère.” (Izumo)

“On arrête avec les futilités. Utilisez un sort pour augmenter ma vitesse. Vous pouvez le faire, non ?” (Amélia)

“Euh, ouais, je peux. Mais pour le moment, nous devrions couvrir tout le monde.” (Izumo)

J’ai secoué la tête.

“Vous avez déjà compris que nous ne pouvons plus faire autrement, non ? Je finirai ce type.” (Amélia)

“?!!”

“Regardez, il recommence à bouger !!! S’ils se font frapper alors qu’ils sont sans défense, même Misura mourra en un coup !” (Amélia)

“M-Mais…” (Izumo)

 

D’après sa réaction, Izumo est sans doute du côté de ceux qui veulent sauver Ilumgand.

“… ‘Je porterai le fardeau’, c’est que vous avez l’intention de faire ? Alors je vais m’assurer que ceci frappera directement cette fois-ci, donc veuillez me créer une ouverture.” (Sif)

Sif est du côté de ceux qui ne souciaient pas s’il mourrait.

C’est la raison pour laquelle elle était inquiète que je porte le fardeau, alors elle essayait de se salir les mains à ma place.

Mais ça ne marchera pas.

“Impossible. Sa défense est bien trop élevée. En termes de dommages physiques et magiques, ceci doit être encore plus fort ou cela ne passera pas. Pouvez-vous faire une attaque plus puissance que la dernière, dans une situation où ça pourrait entraîner vos camarades dedans ?” (Amélia)

Nous avions réussi à sécuriser assez l’endroit pour lui permettre de lancer la précédente attaque qui a arraché les bras d’Ilumgand.

Je ne crois pas que Sif serait en mesure de contrôler une plus grande puissance de feu en visant précisément son point vital.

La précision de ses attaques n’est pas grande. C’est l’une de ses faiblesses.

Eh bien, elle a plus de qualité que l’inverse, donc c’est sans importance en temps normal, mais actuellement, ce n’est pas le cas.

“C-C’est…” (Sif)

“C’est la raison pour laquelle je le ferai. Après tout, pour le frapper en cumulant une attaque magique et physique, il est mieux d’utiliser mon arc et d’implanter de force votre sort dans la flèche. C’est acceptable, les chances de succès sont décentes. Veuillez me laisser montrer mon côté cool devant Shiki-san.” (Amélia)

Un ton légèrement espiègle, mais avec un regard sérieux, j’ai regardé Sif et je lui ai demandé sa coopération.

Soudainement, mon corps me semblait léger.

“Aaah !!! C’est déjà une situation désespérée ! Je vais restreindre Ilumgand avec tout le mana qu’il me reste, alors Amélia, je vous laisse le reste ! Ne pas se soucier de qui va se passer, juste parce que Shiki-san est ici, c’est juste trop génial !!!” (Izumo)

Avec une expression larmoyante, le désespéré Izumo a ouvert le feu avec un déluge d’incantation dirigé contre Ilumgand.

“… Entendu. À partir du moment où Jin a été dans l’incapacité de bouger, vous êtes devenue la meneuse. C’est ainsi que nous l’avions décidé, non ?” (Sif)

“Merci Sif.” (Amélia)

 

La puissante incantation de l’élément magique de feu, que Sif a complété, a été placée dans la pointe de la flèche qui était dans ma main droite.

Pourquoi a-t-elle douté ?

Je savais qu’elle serait assurément capable de le faire.

J’ai visé le même chemin qu’elle, alors je sais bien combien d’étapes elle avait d’avance sur moi.

Cela va sûrement tenir 10 secondes.

Je me suis immédiatement précipitée vers Ilumgand.

J’ai couru à côté du déluge de sort que Izumo a puisé dans ses dernières réserves de mana, et après avoir accéléré en un instant grâce à l’incantation, j’ai fortement frappé le sol pour sauter en l’air.

Étant parvenu à une hauteur supérieure à la moyenne avec mon saut, j’ai activé un sort de flottement.

Parcourant tout mon corps, j’ai ressenti une douce sensation de m’élevant dans les airs. J’ai atteint la hauteur maximum de mon saut.

En dessous de moi, Ilumgand me regardait.

Comme je l’avais planifié.

Il imagine qu’il est naturel de recevoir des attaques. (NTF : Un disciple de Mio ?)

Ceci prouve à quel point il est confiant à sa défense.

Mais actuellement, tu n’as plus un seul obstacle autour de toi qui puisse servir pour te défendre.

Il n’y a rien qui obstrue l’espace entre toi et moi.

Tirer depuis les airs.

Je faisais déjà ça avant de le rencontrer, mais pour une quelconque raison, Raidou-sensei a été surpris.

Son visage a exprimé ‘quelle adresse’.

Si quelqu’un comme lui, qui avait un taux de précision de 100%, me disait ça, je ne pourrais le prendre que comme une moquerie.

En fonction de la situation, sauter et tirer est une option valide.

C’est plus facile pour sécuriser une zone de tir.

Si je ne regarde pas attentivement la situation de la bataille, je cours également le risque de m’exposer aux attaques de mes adversaires, donc il y a aussi des risques.

Grâce à la précédente attaque de Sif, j’ai pu déterminer le niveau de sa défense sur laquelle il comptait tant.

Même s’il la bloquait avec ses deux bras, ma flèche, qui avait un puissant sort, sera toujours en mesure d’atteindre son cou.

C’est pourq… ?!!

“!!! Ne me dis pas… cette chose… son bras ?! C’est mauvais !!!” (Amélia)

Bloquée dans les airs, j’ai pu voir quelque chose d’incroyable.

Avec sa main gauche, il a saisi une de ses mains, qui était précédemment tombée, pour la lancer dans ma direction.

C’est une blague ?! Utiliser son propre bras… Je ne m’y attendais pas…

“Enfants sans nom de la terre ! Apportez-nous votre aide !” (Sif)

La voix de Sif !

Honnêtement, je ne m’attendais plus à un soutien de la fille qui venait de compléter une incantation.

Mais elle avait toujours la magie des esprits.

Ceci n’aura pas beaucoup d’effet sur Ilumgand, mais apparemment, elle avait plus d’un tour dans ses manches.

Plusieurs bras de pierres se sont étirés depuis le sol sous Sif et sont allés saisir les jambes d’Ilumgand.

Ce qui était vraiment gênant avec lui, hormis les éléments magiques de feu et les incantations non-élémentaires, les autres éléments magiques ne pouvaient pas l’atteindre.

Détruire son équilibre, utiliser le vent pour l’aveugler et entraver ses mouvements; Les choses que nous voulions faire, mais il ne nous a pas laissé faire.

Particulièrement sa résistance à l’élément magique de l’eau. On aurait dit qu’il était invulnérable avec celui-là.

C’était le pire.

Et donc, ce que Sif a utilisé à ce moment-là, c’était l’activation d’un sort dans une zone proche d’elle et qui s’est étiré vers sa cible.

En temps normal, ce genre de sort s’activait à côté du lanceur, alors c’était assez irrégulier.

… Je vois, je crois que j’ai en quelque sorte compris l’origine de son idée.

S’est-elle servie de l’incantation qu’Eris-san a utilisé cet été comme référence ?

Les bras se sont suffisamment approchés pour le toucher, mais comme on pouvait s’y attendre, le sort s’est dispersé en un instant. (NTF : Elle a utilisé un sort de terre pour créer des bras et la magie des esprits pour guider.)

Mais la trajectoire du bras, qui volait vers moi, a été légèrement dévié.

C’est suffisant. Merci.

J’ai senti un impact atténuer, mais comparé à un coup direct, cette douleur n’est rien et je me suis juste concentrée sur la flèche que j’ai encochée.

Je me réjouis d’avoir utilisé le sort réduction de douleur au cas où quelque chose arrivait lors de ma chute.

L’impact était comme une mauvaise nouvelle.

J’ai l’impression que je pourrais pleurer si je regardais où j’ai été touchée, alors j’ai préféré m’en abstenir.

Tout en regardant le bout de ma flèche qui s’apprêtait à se déchaîner, j’ai fixé ma cible qui était la tête du ‘variant’.

Ne pas hésiter.

On a plus le temps.

Si l’incantation explosait avant l’impact, tout serait fini.

Ce n’était pas du mana inséré dans l’outil, mais un sort complet à la place.

Cela ne pouvait être même pas considéré comme de la magie insérée. Une irrégularité d’une irrégularité. (NDC : Inception?)

Il y a trop d’inconvénient.

Mais Shiki-san le faisait comme si ce n’était rien.

Mais pour le moment, son avantage est ce qui le rend intéressant.

Je veux battre cette chose.

Je veux la surpasser.

Je n’hésite plus et je passe à ‘l’étape suivante’.

Je dois le toucher coûte que coûte.

C’est la raison pour laquelle… je prie.

Le visage de Shiki-san, et d’une autre personne, sont apparus dans mon esprit.

… Même si je prie, je ne serais clairement pas en mesure d’obtenir leur force avec mon moi actuel.

Les deux personnes que je considère comme les plus fiables.

“… Frappe au centre !!!” (Amélia)

C’est pas vrai, Raidou-sensei ?

La flèche rouge, que j’ai tiré, s’est splendidement envolée vers l’endroit que je visais. Ceci a transpercé les bras croisés du variant.

Pendant un moment, la vitesse a diminué, mais elle a aisément percé.

Malgré la tête qui était cachée par ses deux mains, je pouvais dire que la flèche s’est profondément enfoncée dans son point vital.

Cela… a touché.

… C’est fini.

J’en étais sure.

J’ai regardé l’homme dans la zone spectateurs qui a crié plusieurs fois pendant le combat.

Cette personne est probablement le chef de la famille Hopelace du royaume de Limia.

Cette personne est mon…

Même si je voulais éviter les choses problématiques, je suis venu ici d’une région reculée de l’empire dans cette académie…

Pourquoi est-ce que ça finit ainsi ?

Mais bon, ça va déjà beaucoup mieux.

Parce qu’avec cela, c’est tout…

Mes pensés… je n’arrive plus à réfléchir correctement.

Pour une raison quelconque, un vain sentiment de tristesse s’est propagé dans ma poitrine.

Et ensuite, au moment où j’ai assisté au résultat et que ma tension s’est envolée…

Je voulais crier la douleur que je ressentais en ce moment, mais même ainsi, j’ai pu me restreindre à juste serrer les dents.

Silencieusement, j’ai confié mon corps à la douce sensation de la chute et de la fatigue, puis j’ai commencé à perdre conscience.

L’explosion s’est produite une seconde plus tard et un bruit tonitruant est venu après.

Cela a résonné dans mes oreilles, ainsi que les hurlements de ‘l’homme’ dont je n’ai jamais pu ressentir ses véritables émotions.

=============

“Coucou, Tomoe.” (Root)

“Root, hein. Est-ce correct pour le chef de la guilde des aventuriers d’être dans ce genre d’endroit ?” (Tomoe)

“Heureusement, le quartier général semble vide. Au passage, ce n’est pas Root, c’est Falz ici.” (Root)

“Hmph, bon, bon, ça sera mes remerciements pour ta coopération-ja. Je vais te suivre sur ce coup.” (Tomoe)

En excluant le groupe du royaume de Limia; Tomoe a évacué les invités dans un des abris que le directeur de l’académie connaissait.

Après ça, elle est allée à l’entrée de l’abri pour les protéger.

La véritable raison était plus simple, c’était juste plus pratique de donner les instructions aux membres de la compagnie avec la télépathie si elle était là-bas.

En plus, elle ne s’était pas concertée avec Makoto sur la façon de traiter les invités des différents pays, elle essayait donc de garder une certaine distance avec eux.

“Et la situation est comment ? Ceci ne me dérange pas si tu me dis seulement ce que tu veux bien.” (Root)

“Favorablement pour la plupart. Cela va sans doute s’arranger dans un ou deux jours.” (Tomoe)

“Hmm ? Non, non, je ne pensais pas à ça. À propos de Mako… Waka-sama. Je me demandais si tu as été capable de lui demander ce que tu voulais.” (Root)

Tomoe lui a expliqué la situation actuelle de la crise, néanmoins, Root a déclaré que ce n’était pas ça qui l’intéressait.

“?!” (Tomoe)

En ayant entendu ces mots, Tomoe a été un peu troublée et cela se voyait sur son visage.

“C’est mignon. Je ne sais pas ce que tu voulais demander, mais pour que tu ailles aussi loin en comptant sur la puissance de l’alcool… Comment ça s’est passé ? T’a-t-il dit quelque chose en te voyant dans cet état ?” (Root)

“Tu es si agaçant. En fin de compte, même sans dépendre d’une telle chose, j’ai plus ou moins compris ce qui réside dans le cœur de Waka. Pour le moment… ça me va.” (Tomoe)

“Quoi ?! Alors il n’y avait aucun intérêt à s’enivrer, hein. Quel gâchis. Ton corps y développe une résistance, donc après un mois, tu ne serais plus capable de le refaire. Puisque tu en as encore la chance, que dirais-tu de boire pendant que c’est toujours efficace ?” (Root)

“Je peux toujours apprécier l’alcool sans en être ivre. J’estime qu’il est difficile d’obtenir de l’expérience dans ce domaine. Sérieusement. Je me demandais ce que tu allais dire et tu es venu ici pour demander une telle chose stupide.” (Tomoe)

“C’est parce que ça m’intéresse. La voie qu’il a décidé de prendre.” (Root)

“… Je n’ai aucune intention de copiner avec toi. Mais il est vrai que tu as veillé sur nous ces derniers jours. Je t’en parlerai brièvement. Waka va sans doute bientôt remarquer le grand nombre de chemins qui s’offre à lui.” (Tomoe)

“Hmph~. Je vois. On dirait que vous autres avez pas mal de secret, mais puis-je croire que vous commencez à changer ce monde ?” (Root)

Root a plissé les yeux et a demandé à Tomoe le sens réel de ces propos.

Cette question donnait l’impression qu’il était heureux et en même temps, curieux.

Mais également, prudent.

“Qui sait…” (Tomoe)

“Bon sang, tu ne veux pas m’en dire un peu plus ? Comme se joindra-t-il à l’héroïne de Limia et devenir l’espoir des Hyumains, accélérer la démence de Gritonia, recevoir la protection des sages de Lorel et vivre en paix ou bien encore, créer l’indépendance de Tsige d’Aion.” (Root)

“… Je suis surprise que tu y penses tellement-ja na.” (Tomoe)

Tomoe a murmuré ça d’un air surpris devant les possibilités étalées par Root.

“Et aussi… aller à l’église et devenir un fidèle de la Déesse ? S’il voulait se fondre dans ce monde, c’est aussi une option. Après tout, il donne l’impression de vouloir s’intégrer à la société Hyumaine.” (Root)

“Rien à déclarer-ja.” (Tomoe)

 

“… Il y a également le choix d’assister le seigneur Démon pour détruire la société Hyumaine qu’il considère comme perverti.” (Root)

“…” (Tomoe)

“Effrayant~, alors il a choisi une voie sans être conscient qu’il était en mesure de faire pencher la balance de la guerre. Ah~, à mon avis, je pense qu’il sous-estime un peu la force qu’il possède. S’il se sentait vraiment contraint, il ne serait pas étrange qu’il aurait déjà déménagé il y a un bout de temps.” (Root)

“… Waka a aussi l’expérience et les valeurs avec laquelle il a vécu jusqu’à maintenant. Après tout, il a un côté entêté. Nous avons également un emploi du temps très chargé-ja yo.” (Tomoe)

“Valeurs ? Les siennes ? Je veux en savoir plus.” (Root)

“…”

“Tu gardes le silence, hein. C’est pénible. Alors peux-tu me dire au moins une chose ? Il n’y a pas besoin de tout me dire. En échange, je vous donnerai également des informations qui vous seront utiles. Comme ça, je ne me sentirai pas comme si tu me laissais sur un cliffhanger.” (Root)

“Hmph. Cela dépendra du sujet.” (Tomoe)

“Vois-je de l’intérêt ? J’en suis heureux. La chose qui a le plus d’intérêt à mes yeux, c’est ce que nous avions déjà parlé, la discussion sur son changement. Comment était-ce ?” (Root)

Les mots de Root évoquaient la conversation qu’ils avaient eu lors d’une nuit d’été.

Les sourcils de Tomoe ont tremblé et elle a baissé sa tête comme si elle pensait à quelque chose.

“C’est donc ça, hein. Bien, ceci devrait pas poser de problème d’en parler un peu.” (Tomoe)

Tomoe a levé un peu la tête et a accepté.

“Vraiment ?! Je sais qu’il a un tantinet changé depuis cette époque, mais je voudrais l’opinion d’une personne qui est proche de lui, comme toi Tomoe.” (Root)

Root était tellement ravi qu’un sourire innocent est apparu sur son visage.

“Un changement dramatique, comme celui que tu supposes, n’est pas encore arrivé. Waka n’a toujours pas décidé ce qu’il voulait faire. Mais en termes de puissance, il s’est totalement épanoui. Si par exemple, toi et Waka finissiez par vous combattre, nous pourrions regarder sans nous inquiéter. Voilà à quel point il a grandi.” (Tomoe)

“?! Hein~. Mais je m’imaginais déjà qu’il aurait été en mesure de me tenir tête dans un combat avant notre rencontre. Cela ne donne pas l’impression qu’il a tellement grandi.” (Root)

“N’ai-je pas dit ‘regarder sans nous inquiéter’ ? Si tu devais le combattre de front, toi qui es au sommet des Dragons supérieurs, tu ne pourrais lui infliger que quelques égratignures.” (Tomoe)

Root a regardé Tomoe comme s’il ne savait plus quoi dire.

Être muet lui allait bien à ce moment.

“Pour le moment, je ne sais toujours pas à quel point mon maître surplombe cette société ou ce qu’il pense-ja. Cependant, en ce qui concerne Waka, je te recommande de ne pas lever la main sur lui-ja na. Si mon maître passait par le ‘changement’ d’étape que tu as parlé, peu importe si c’est un Dragon supérieur, il ne serait pas différent d’un simple lézard.” (Tomoe)

Incapable de continuer ses paroles, Tomoe s’est adressé à Root comme si elle avait donné le coup de grâce.

“Et donc, quelle était l’information utile dont tu m’as parlée-ja ?” (Tomoe)

“… La carte maîtresse des Hyumains s’est mise à bouger. Bon, s’il est devenu aussi fort, il n’y a peut-être pas besoin de s’inquiéter.” (Root)

“La carte maîtresse. La Tueuse de Dragon ? Si je me souviens bien, elle est la plus forte des Hyumains-ja na.” (Tomoe)

“La Tueuse de Dragon… Est-ce que tu parles de Sofia ? En aucune façon. Elle est juste une fille qui a le niveau le plus élevé parmi les personnes qui sont enregistrées à la guilde et qui a aussi battu Lancer, c’est tout. Si on parle du plus fort, ce n’est pas le cas.” (Root)

“Alors de qui parles-tu-ja ?” (Tomoe)

“Celui qui est le plus aimé par la Déesse après les héros. Il paraît être un Imadai de bonne facture.” (Root)

“Imadai… Est-ce un être transcendée ?” (Tomoe)

“Je vois, il était plus que probable que tu ne le saches pas. Ceci se réfère à une lignée spéciale d’Hyumains qui peuvent utiliser un élément magique que même la Déesse ne peut utiliser. Dans l’immédiat, dis-toi que la Déesse a commencé à s’y mettre sérieusement, même si elle est occupée.” (Root)

“Bien. Je suis heureuse d’avoir eu cette information. Si tu as fini ce que tu avais à faire, retourne dedans. Si tu es avec moi tout le temps, ils vont suspecter quelque chose et ça serait gênant. En plus, j’ai l’impression d’avoir trop payé. Je vais te laisser gérer correctement le sujet de la téléportation, okay ?” (Tomoe)

Avec sa main gauche, elle a agité sa main d’une manière à faire comprendre que Root devait partir.

“Entendu. J’ai enfin eu la chance que Makoto se sente redevable envers moi, donc je ferai convenablement ma part. Après tout, je suis plus habitué à interagir avec les Hyumains que vous. Je vais aller faire un rapport plus tard sur comment ça s’est passé.” (Root)

“Hmph, juste pour être sûr, je ne donnerais pas mon arme. Et bien sûr, m’accompagner dans mes téléportations est hors de question-ja.” (Tomoe)

“Évidemment. Laisse-moi faire. Bon alors, présente-lui mes félicitations. En plus… il semblerait que personne ne l’ait remarqué, mais essayez de vous modérer sur la télépathie, ok ? Sérieusement, même le niveau de votre télépathie est terrifiant. Ne t’inquiète pas, je ne parlerai pas de Makoto-kun. Télépathie et téléportation… Si les pays apprenaient l’existence d’une seule de ces deux-là, la guerre contre les Démons serait prolongée de plusieurs années.” (Root)

Comme s’il était abasourdi, Root a haussé les épaules et a quitté l’endroit où Tomoe était postée.

La place, vers laquelle il se dirigeait, était le lieu où attendait les invités.

Comme il l’avait déclaré à Tomoe, il apparaît qu’il se comportait docilement en tant que Falz, le maître de la guilde des aventuriers.

Tomoe, qui se tenait dans un endroit plus éloigné avec le prétexte de garder la porte, regardait la scène depuis l’arrière.

“Prolonger… Ce Root, alors il est également informé sur l’état interne de la société de la race des Démons. Je n’ai vraiment pas d’intérêt dans la guerre entre les Hyumains et les Démons, mais s’il est impliqué avec les deux parties, j’ai un peu pitié d’eux. Dans ce cas, je me demande quand nous devrions contre-attaquer. Entre-temps, je les laisserais nous aider avec l’évacuation. J’ai l’impression que nous pourrions utiliser ce baby-sitting comme prétexte dans ces quelques jours à venir-ja.” (Tomoe)

Après avoir été laissé à nouveau seul, Tomoe a redonné ses instructions à la compagnie.

Elle a arrangé les rapports qu’elle a reçus par télépathie pendant qu’elle discutait avec Root.

Organiser les rapports de ses subordonnés, intercepter les communications des pays. Pendant la période où Tomoe se concentrait sur elle-même, une quantité massive d’informations affluait à elle.

Pour couronner le tout, Tomoe calculait le timing pour bouger.

Elle a fait évacuer les marchandises du magasin et il n’était plus que désormais qu’un simple bâtiment vide.

Parce qu’il était acceptable de juste reconstruire s’ils le souhaitaient.

Il n’y a pas de raison de s’inquiéter pour sa sécurité, c’était ce qu’elle pensait.

Les employés de la compagnie, qui ont reçus les instructions de Tomoe, sont maintenant dispersés dans différentes zones de la ville. Ayant déjà énuméré les endroits où les variants ne se déchaînaient pas et les lieux qui pouvaient être utilisés en tant que refuge, ils y ont guidé les habitants de la ville paniqués.

Actuellement, elle a bien saisi la position des bidonvilles où vivait les Demi-Humains et l’a jouté sur la liste des lieux sécurisés.

Le chaos continuait à se répandre dans toute la ville, mais la compagnie Kuzunoha, et Tomoe également, poursuivaient leurs manœuvres sans montrer une trace d’hésitation.

=============

“Je vois. Makoto-kun est déjà devenu tellement fort, hein.” (Root)

Root a été choqué par les paroles de Tomoe, pourtant, son sentiment d’allégresse était encore plus grand.

‘Il est certain qu’il te battra’ même après avoir appris ça, il n’avait montré aucun signe de pessimisme.

“Peut-être que tu deviendras une existence qui pourra abattre la Déesse. Tu dis que tu es malheureux, mais pourquoi ? En songeant à la situation actuelle de la Déesse qui l’empêche de bouger, Makoto-kun pourrait être en réalité incroyablement chanceux. Je m’amuse beaucoup. Comme je le pensais, tu es vraiment le meilleur. Je me fiche de savoir si tu changeras un jour. J’ai hâte d’être le jour où je pourrais admirer ta puissance. Si possible, J’aimerais marcher un jour à tes côtés et voir la même scène que tu contempleras. Huhuhu.” (Root)

Murmurant d’une voix faible, son expression faciale démontrait sa joie et qu’il le rendait aussi difficile à aborder.

Traduit par la team : Nyan-Team
<>